Communiqués de presse

19/12/2017 • Le Groupe PS se réjouit de l'accord trouvé entre le Gouvernement wallon et les syndicats quant à l'aménagement des fins de carrière des fonctionnaires wallons âgés exécutant des métiers pénibles. Pour rappel, c'est le précédent Ministre en charge de la fonction publique, Christophe Lacroix (PS) qui avait porté ce dossier, un dossier prêt depuis le mois de juin dernier. Les négociations avaient malheureusement été interrompues suite à la mise en place d'une nouvelle majorité. (Lire la suite)


1/12/2017 • Lors du conclave budgétaire du 12 mai dernier, le Gouvernement PS-CDH avait décidé d'attribuer des moyens budgétaires supplémentaires pour la concrétisation d'un accord social pluriannuel pour le non-marchand public et privé, à concurrence de 10 millions en 2018, 20 millions en 2019 et dès 2020, de 30 millions d'euros récurrents.  La nouvelle coalition MR-CDH avait confirmé ces engagements, lors de son entrée en fonction en juillet. Aujourd'hui, force est de constater que ces engagements ne seront pas tenus.   (Lire la suite)


27/11/2017 • L'Europe a décidé le renouvellement pour cinq ans de l'autorisation du glyphosate. Pour le groupe PS du Parlement de Wallonie, cette décision est un très mauvais signal. De quoi parle-t-on ? De l'herbicide le plus utilisé dans le monde et qualifié de « cancérogène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Pour rappel, en 2016, le Parlement de Wallonie avait voté un texte déposé par le PS imposant l'interdiction de l'utilisation des produits contenant du glyphosate en Wallonie.  (Lire la suite)


17/11/2017 • Le Groupe PS dépositaire du texte salue cette décision! Le Parlement de Wallonie a approuvé en séance plénière la proposition mettant en place une stratégie visant l'interdiction de l'utilisation des Néonicotinoides (pesticide tueur d'abeilles). Pour rappel, en 2015, la Députée Christie Morreale avait déposé une proposition de résolution imposant l'interdiction des pesticides aux néonicotinoïdes en Wallonie. En suite de quoi, les commissions agriculture et environnement ont mené de nombreuses auditions et discussions. (Lire la suite)


16/11/2017 • La rébellion des provinces face au projet du Gouvernement envisageant leur suppression Question d'actualité de Philippe Courard à Valérie De Bue, Ministre des Pouvoirs locaux, du Logement et des Infrastructures sportives: La présentation du budget 2018 a été l'occasion pour le Collège provincial namurois de défendre son institution face aux velléités du Gouvernement wallon. Certains estiment ainsi que « la Région n'a pas assez réfléchi aux conséquences ». Les propos tenus ne sont pas tendres. Quelle est votre position ? (Lire la suite)


9/10/2017 • De nombreux jeunes se tournent vers des formules d’abonnements mensuels, alors qu’elles sont plus lourdes financièrement et administrativement qu'un abonnement annuel. Les modalités actuelles de paiement ne permettent pas un échelonnement dans le temps. Le coût pour les ménages peut être difficile à supporter, notamment en période de rentrée scolaire. (Lire la suite)


2/10/2017 • L’annonce a été faite par la direction de Truflo-Rona à Herstal de sa volonté de fermer l'entreprise. 105 emplois sont menacés.  Les Députés Déborah Geradon, Alain Onkelinx, Mauro Lenzini, Christie Morreale, et Maurice Mottard ainsi que le Groupe Socialiste du Parlement de Wallonie tiennent à apporter leur soutien à l'ensemble des salariés aux centaines de familles qui habitent dans la Région. (Lire la suite)


24/09/2017 • Le Groupe PS dénonce un budget atone et une menace pour les services publics : Un rendez-vous manqué en termes de transparence ! Tout cela pour cela! (Lire la suite)


19/09/2017 • Le CETA entre provisoirement en vigueur ce 21 septembre, toujours pas de comité de suivi au Parlement de Wallonie !  Pour rappel, il y a quelques mois, le Parlement de Wallonie obtenait d'importantes avancées dans le cadre de l'accord CETA : (Lire la suite)


4/09/2017 • Pour atteindre cet objectif, il est indispensable de privilégier le dialogue social et la concertation avec l'ensemble des partenaires sociaux, les usagers et la Direction de la SRWT. Pour les mandataires socialistes, imposer un service minimum n'est pas praticable et dangereux (Risques de cohue/bousculade, et dangers pour les usagers vu le peu d'encadrement) De plus, c'est une atteinte au droit de grève. Plutôt que de cibler les travailleurs du groupe TEC, le Gouvernement wallon devrait veiller à assurer une meilleure offre de transport pour les usagers. (Lire la suite)


Pages